Annuaire de professionnels

Recherche

Newsletter

Publicité

Services fournis par la biodiversité

L’industrie pharmaceutique est l’une des premières bénéficiaires de la biodiversité. De nombreux principes actifs de médicaments ont été mis au point à partir de molécules naturelles.


La biodiversité est la source première des services rendus par les écosystèmes. Elle est aussi le moteur de la résilience écologique car c’est une ressource naturelle auto-entretenue (à certaines conditions). Elle fournit tout l’oxygène, vital, que nous consommons, tout ce que nous mangeons (cultures vivrières, bétail, poissons…); elle contribue à l’épuration et au cycle de l’eau, ainsi qu’aux grands cycles biogéochimiques et à la régulation climatique.
Elle fournit des fibres pour l’habillement, du bois-énergie pour le chauffage, la construction d’habitations, la papeterie. Elle produit ou inspire des médicaments.
L’agrobiodiversité désigne les usages de la biodiversité associés à l’agro-alimentaire.

La biodiversité a contribué de nombreuses façons au développement des cultures humaines. Et inversement, l’homme a joué un rôle majeur en termes d’évolution de la diversité aux niveaux génétiques, spécifiques et écosystémiques.

Parmi les exemples de l’utilité de la diversité face à l’homogénéisation génétique des variétés de plantes cultivées, on peut en citer deux :



En 1970, 85 % du maïs cultivé aux États-Unis était quasiment homogène. La résistance de cette plante à l’helminthosporiose, maladie cryptogamique, fut surmontée par le champignon et l’épidémie provoqua des dégâts considérables.

En 1980, pour la même raison, 90 % de la récolte cubaine de tabac fut détruite par le mildiou.


On voit ainsi que la diversité génétique des populations naturelles d’animaux et de plantes apparaît comme une stratégie promue par la sélection naturelle, en réponse aux pressions continuelles des parasites évoluant rapidement.

Les écosystèmes fournissent également des supports de production (fertilité du sol, des sédiments, fonctions des prédateurs, décomposition et recyclage des déchets organiques et de la nécromasse…) et des services inestimables tels que la production et purification de l’air, l’épuration de l’eau, la stabilisation et la modération du climat, la diminution des conséquences des sécheresses, inondations et autres désastres environnementaux.

Si les ressources biologiques représentent un intérêt écologique pour la communauté, la valeur économique de la biodiversité est également de plus en plus mise en avant. De nouveaux produits sont développés grâce aux biotechnologies, et de nouveaux marchés créés. Pour la société, la biodiversité est aussi un secteur d’activité et de profit, et demande une gestion appropriée des ressources.

La biodiversité est aussi devenue un miroir de nos relations avec les autres espèces vivantes, une vue éthique avec des droits, des devoirs, et une nécessité éducative. L’aspect éducatif est souvent assuré par l’école (lors de sorties d’éducation à l’environnement par exemple) ou par des organisations de protection de la nature, telles que le WWF .

La biodiversité, patrimoine naturel vital pour chaque peuple et pays, est fortement liée aux besoins de l’homme et à sa santé, son alimentation… et sa richesse. Car elle a aussi un aspect économique : elle peut être utilisé pour fabriquer des produits agro-alimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques…

Voir également : Écotourisme

© Copyright auteur(s) de Wikipédia - Source : article Biodiversité sur Wikipédia - Cet article est sous licence GFDL